Dans un quartier calme de Veyrier, deux familles décident de remplacer la veille maison familiale par deux villas mitoyennes.

L’ensemble du projet a été conçu avec pour double objectif de respecter le caractère résidentiel et champêtre du quartier d’une part et de réaliser des maisons exemplaires d’un point de vue environnemental d’autre part.

Les villas en ossature bois se déploient sur trois niveaux : le sous-sol avec salle de jeux, local technique, buanderie et caves, un rez-de-chaussée avec un grand salon et une cuisine ouverte, le bureau, la salle d’eau et le WC visiteurs, et un étage avec les chambres, les salles de bains, le dressing et une demi-pièce telle un petit salon.

Construit en mitoyenneté reliant les deux villas, un volume au rez-de-chaussée abrite des garages à vélos. Sa toiture créée une terrasse à l’étage, accessible depuis les deux maisons : Elle est conçue comme un espace de rencontres largement végétalisé.

La toiture plate moderne et la toiture à deux pans, traditionnelle dans le quartier, contrastent et soulignent le caractère de chaque villa. L’utilisation du même type de bardage en bois permet de souligner la cohérence de l’ensemble. Composé de lames de douglas avec trois différentes largeurs et posé en claire-voie, le bardage entoure le premier étage des deux villas comme une ceinture. Au niveau de la rue, un bardage avec des lames brûlées, technique ancestrale japonaise de protection du bois appelée « Shou Sigu Ban », contraste avec le crépi gris clair.

Dès la conception, une attention particulière a été portée à la très haute performance énergétique (THPE), ce qui correspond à une maison passive. Les villas ont une très bonne isolation de l’enveloppe. Des panneaux photovoltaïques en toiture, une pompe à chaleur air-eau avec multi-cuve de 1500 litres de stockage et une ventilation double-flux complètent cet ensemble sobre. Des toitures végétalisées et un stockage des eaux pluviales, permettront également de réduire considérablement l’impact environnemental.

Côté jardin, les habitants souhaitent replanter les mêmes arbres fruitiers que ceux, vieillissants, qui étaient présents avant les travaux, et densifier la haie d’origine avec des essences indigènes. Le jardin aura l’aspect d’un verger et restera un refuge pour les nombreux insectes et animaux présents dans la région.

AXONOMETRIE
  • VUES 3D
    FACADES SUD
  • VUES 3D
    PERSPECTIVE
  • VUES 3D
    FACADES NORD
  • VUES 3D
    AXONOMETRIE
  • PHOTOS DE CHANTIER
  • PHOTOS DE CHANTIER
  • PHOTOS DE CHANTIER
  • PHOTOS DE CHANTIER
  • PHOTOS DE CHANTIER
  • PHOTOS DE CHANTIER
  • PHOTOS DE CHANTIER
PLAN MASSE
  • PLANS VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    PLAN SOUS-SOL
  • PLANS VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    PLAN REZ-DE-CHAUSSEE
  • PLANS VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    PLAN ETAGE
  • PLANS VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    PLAN TOITURE
  • COUPES ET FACADES VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    COUPE D'ENSEMBLE
  • COUPES ET FACADES VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    COUPE VILLA 10A
  • COUPES ET FACADES VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    COUPE VILLA 10
  • COUPES ET FACADES VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    FACADE NORD
  • COUPES ET FACADES VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    FACADE SUD
  • COUPES ET FACADES VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    FACADE EST VILLA 10
  • COUPES ET FACADES VILLAS CONTIGÜES 10 ET 10A
    FACADE OUEST VILLA 10A